NDDL ne se fera pas , mobilisation pour les habitants de Bouguenais

À Bouguenais, on en est à prévoir l’avenir avec cette décision sur la commune. Nous serons extrêmement vigilants quant aux compensations pour les zones du PEB et de nuisances et nous nous serons pas les habitants de la densification de la métropole pour compenser les zones non constructibles désormais. Tout le monde dit vouloir un Bouguenais vert, mais tout le monde ne vote pas les mêmes délibérations à Nantes Métropole. Trop c’est trop en terme de nuisances sur notre commune, il faut écouter et compenser financièrement et limiter les horaires de passage. Notre groupe droite, centre et sans étiquettes relève l’urgence de remédier à la pollution de l’air et sonore des Bouguenaisiens, qui si l’on ne fait rien, vont subir en plus de cette décision des airs, la future Chaufferie au bois après le gaz déjà en route

19

 

Installation de Mme Le Jeune (PS) nouvelle Maire de Bouguenais

Les réactions de Christophe Chausson et de Françoise Rabbé Conseillers municipaux du groupe Respiration Démocratique face au rapport de Nantes Métropole. Des questionnements et inquiétudes sur les particules fines de la Chaufferie à l’heure où Nantes se proclame capitale verte et la non-réponse quant à un nouveau franchissement qui semble indispensable. Urbanisme galopant, hausse des tarifs de la tan, bouchons etc…

Intervention à Nantes Métropole sur l’augmentation des amendes de stationnement

« Vous augmentez les tarifs de stationnement et d’amendes de stationnement (de 17 à 35 euros !) sur Nantes. Encore une nouvelle augmentation d’impôts déguisée ! » @SandraImperiale à Nantes Métropole

Les automobilistes (« délictueux »…) vont contribuer à remplir les caisses de Nantes !

Le 17 octobre 2017 le Conseil Communautaire de Nantes Métropole présidé par Johanna Rolland, Maire de Nantes, entérinait la décision de la majorité socialiste de faire passer les amendes de stationnement de 17 à 35 euros (en zone rouge) soit donc le maximum possible fixé par le gouvernement.
Sachant que les amendes de stationnement rapportent 8 millions d’euros à la ville chaque année (contre 10,5 millions pour les simples recettes de stationnement) , l’objectif de la ville est donc d’envisager un doublement de ce pactole et d’imposer aux automobilistes qui ne « respectent pas les règles du civisme et de la citoyenneté » (dixit J.Rolland) ce qui n’est rien d’autre qu’une taxe supplémentaire (après de multiples autres… Mais il faut bien financer l’Arbre aux Hérons !).

Ainsi, ceux qui doivent prendre leur voiture parce que les services de transports en commun ne sont pas adaptés à leur situation (fréquence, distance, …) – et/ou dont la situation exige qu’ils utilisent leur véhicule, doivent être vigilants à ne pas dépasser leur stationnement payant, en « grands délinquants » qu’ils sont , il devront s’acquitter d’une amende à la hauteur de leur « délit majeur » !!

Changez d’ère à Bouguenais