Archives par mot-clé : Sandra Impériale

Municipales Bouguenais 2020 , les gauches prêtes à tout ?

Notre équipe Respiration Démocratique était passée à deux doigts d’emporter la majorité en 2014 avec 137 voix (64 électeurs) de retard. Cette fois-ci, après 6 ans d’une participation intense et pertinente comme opposants déterminés mais constructifs, il semblerait que nos chances de l’emporter soient prises bien plus au sérieux. Cela a pour effet de pousser les différentes gauches bouguenaisiennes d’envisager alliances et compromis pour « sauver Bouguenais », quitte pour cela à renier plusieurs années de différends très importants, exprimés dans le fanzine la  « Basse Cour » ou en conseil municipal en ce qui concerne le BAS (Extrême gauche alternative, 4 élus municipaux).

Il sera tout de même difficile de cacher le bilan très mauvais de la majorité actuelle qui n’a été inspirée que lorsqu’elle a repris à son compte quelques unes de nos idées, nouveau gymnase de la Neustrie, rénovation du centre bourg de Bouguenais (même si sur le fond et la forme nous nous y serions pris différemment).  La gestion de l’après maintien de l’aéroport a été désastreuse, donnant tout simplement l’impression au pays et aux habitants des Couets que l’aéroport ne se situe pas à Bouguenais mais à Saint Aignan de Grand Lieu !  (après difficile exercice pour la maire actuelle Martine Lejeune qui est pro-maintien!).

Autre réalité , une véritable dégradation de la qualité de vie sur la commune et l’obstination de la majorité de gauche à refuser l’installation d’un dispositif de vidéo-protection sur la voie publique  et d’un renforcement de la police municipale (3 agents pour quasi 20 000 habitants !) .

Quant à l’urbanisme … Avec une municipalité aux ordres de Nantes Métropole , acceptant de construire de façon soutenue et d’envisager 13 OAP (zones d’aménagement futures)  sur la commune alors que Coueron n’en a que 3 pour une taille et une population équivalente, le bilan est là aussi épouvantable pour une ville qui se veut « verte » !

Article Ouest France de début Aout :

Abstention au PLUM Métropolitain, Bouguenais : Championne des OAP !

Article Ouest France du 5 avril 2019

A Bouguenais tout a été accepté sans sourciller et cela ne protège pas les habitants des constructions trop nombreuses sur la commune. voilà pourquoi je me suis abstenue. Nous assumons avec notre équipe cette méfiance vis à vis de cette gestion qui entraîne notre commune loin d’un « Bouguenais vert », de la « ville à la campagne » que l’on veut préserver. A trop rien dire et à subir et même à cautionner, on accepte de moins bien se défendre que d’autres communes de l’agglomération … et de voir une ville qui ne respecte ni les identités de quartiers et qui n’installe pas assez d’équipements au regard du nombre de nouveaux arrivants sur la commune …

De futures hausses d’impôts à Bouguenais ?

Alors, si on résume, après avoir déjà augmenté les impôts locaux (record d’augmentation de Loire Atlantique en 2018) , et alors qu’une promesse de la campagne des socialistes bouguenaisiens était de ne pas les augmenter sur leur mandat, et malgré un taux d’endettement par habitant très très faible, la majorité ne s’interdit pas de les augmenter à nouveau cette année !

La pression fiscale qui pousse des citoyens qui n’ont jamais manifesté, dans la rue ne semble pas préoccuper la  majorité socialiste bouguenaisienne ! ( c’est le moins que l’on puisse dire)

Enfin, au lieu d’investir 2,46 ME (une somme énorme !) dans le désamiantage et la mise aux normes de la maison de retraite de Beaulieu pour la transformer en Maison des Citoyens, peut-être serait-il plus malin d’envisager la réutilisation du collège de la Neustrie , condamné à ne plus accueillir d’élèves à plus ou moins court terme … 

Enfin s’emporter contre ses oppositions ne justifie pas les manques réels de la majorité à correctement maîtriser ses dépenses de fonctionnement, le taux d’endettement de la commune est bas et nous recommandons une meilleure maîtrise des dépenses (ce qui ne signifie une réduction systématique des dotations aux associations ou une politique sociale à minima !). Ce serait plus intelligent  que d’envisager de faire porter cette mauvaise gestion financière aux contribuables bouguenaisiens !