Archives par mot-clé : Urbanisme

16 décembre : Réunion de la liste des mandarines impériales

16 décembre : Réunion de liste

A chaque réunion ou sommes un peu plus nombreux , au menu du jour , point sur l’avancée des commissions qui travaillent sur les différentes thématiques du programme, point également logistique pour s’organiser en porte à porte, pour le tractage de notre doc , pour l’affichage …

Enfin, échanges enrichissants avec une membre du collectif en phase de formation sur le sujet de l’implantation de l’usine à béton Colas . Les sujets graves ne manquent pas mais notre équipe est déterminée, positive (malgré la pluie) et motivée pour participer pleinement à cette campagne , les mandarines sont au taquet ! ;-))

 

Aéroport , Chaufferie et maintenant une usine de béton sur Bouguenais ?

Le 12 décembre,  nous sommes intervenus au Conseil municipal pour parler du manque de transparence sur le projet d’installation de Colas et nous avons parlé de la « non mesure de la pollution cumulée » qui peut faire penser à l’effet cocktail de Ste Pazanne.

Sur la méthode, aucune transparence de la part de la municipalité, cette zone verte , à proximité du site de l’IFSTTAR entre la Ville au Denis et les Bauches du Désert jusqu’ici préservée pourrait voir s’installer l’usine Colas et une cheminée d’une quarantaine de mètres de haut)  et à sa suite d’autres industries polluantes sur un site qui pourrait s’étendre sur plusieurs dizaines d’hectares. Pour nous cette initiative marque la fin des ambitions d’un « Bouguenais vert » et d’une « ville santé » si elle parvenait à terme. Nous demandons à Madame le Maire de ne pas signer  le permis de construire avant les élections de mars prochain … 

Voeu et question orale refusés, iniquité de traitement de notre minorité / on quitte la session du conseil !

Nous avions demandé d’intervenir en conseil sur le sujet des mobilités porté notamment par le collectif « Urgence Transports Nantes Sud Ouest », cela nous a été refusé pour raisons … électoralistes, l’autre minorité de gauche le BAS a obtenu l’autorisation de proposer un voeu touchant également aux mobilités sur la commune …

Devant cette différence de traitement d’un autre temps, d’un comportement clairement inéquitable, nous avons décidé de transmettre – micro coupé – notre déclaration et de quitter la séance du conseil municipal du 21 novembre. 

Une occasion loupée dont nous rejetons la responsabilité sur la majorité PS / PC dans l’incapacité de placer l’intérêt des habitants de notre ville et plus largement  du sud loire avant leur propre stratégie éléctoraliste.

 

retour d ela presse sur l’incident ci dessous Presse Océan

Municipales Bouguenais 2020 , les gauches prêtes à tout ?

Notre équipe Respiration Démocratique était passée à deux doigts d’emporter la majorité en 2014 avec 137 voix (64 électeurs) de retard. Cette fois-ci, après 6 ans d’une participation intense et pertinente comme opposants déterminés mais constructifs, il semblerait que nos chances de l’emporter soient prises bien plus au sérieux. Cela a pour effet de pousser les différentes gauches bouguenaisiennes d’envisager alliances et compromis pour « sauver Bouguenais », quitte pour cela à renier plusieurs années de différends très importants, exprimés dans le fanzine la  « Basse Cour » ou en conseil municipal en ce qui concerne le BAS (gauche alternative, 4 élus municipaux).

Il sera tout de même difficile de cacher le bilan très mauvais de la majorité actuelle qui n’a été inspirée que lorsqu’elle a repris à son compte quelques unes de nos idées, nouveau gymnase de la Neustrie, rénovation du centre bourg de Bouguenais (même si sur le fond et la forme nous nous y serions pris différemment).  La gestion de l’après maintien de l’aéroport a été désastreuse, donnant tout simplement l’impression au pays et aux habitants des Couets que l’aéroport ne se situe pas à Bouguenais mais à Saint Aignan de Grand Lieu !  (après difficile exercice pour la maire actuelle Martine Lejeune qui est pro-maintien!).

Autre réalité , une véritable dégradation de la qualité de vie sur la commune et l’obstination de la majorité de gauche à refuser l’installation d’un dispositif de vidéo-protection sur la voie publique  et d’un renforcement de la police municipale (3 agents pour quasi 20 000 habitants !) .

Quant à l’urbanisme … Avec une municipalité aux ordres de Nantes Métropole , acceptant de construire de façon soutenue et d’envisager 13 OAP (zones d’aménagement futures)  sur la commune alors que Coueron n’en a que 3 pour une taille et une population équivalente, le bilan est là aussi épouvantable pour une ville qui se veut « verte » !

Article Ouest France de début Aout :