12 mars : Quand des candidats se réclament d’un régime extrême et meurtrier

site6

Les candidats du parti révolutionnaire communiste ont présenté leur candidature aux élections cantonales sur le canton de Reze 1.
Pour Sandra Imperiale, conseillère communautaire leurs références sont particulièrement choquantes.

En effet, pour justifier la politique qu’ils aspirent de leur voeux, ils n’hésitent pas à s’afficher avec un drapeau de l’ex URSS.

Au delà du désastre à tout point de vue qu’a été ce pays, l’utilisation de cette référence les rend complices des dérives autoritaires de ce régime. Et que penser des millions de victimes tombées au nom de la dictature communiste et surtout de l’URSS ? N’ont-ils pas lu le livre de Soljenitsyne parlant du Goulag ?

Cette référence est insupportable, tout comme l’absence de réaction des autorités publiques de gauche pour lesquelles probablement toutes les dictatures ne sont pas égales. Qu’auraient dit Mme Gressus ou M Allard si c’était un portrait de D’Augusto Pinochet qui avait été affiché ou pire …?
Attention aux électeurs qui voteraient PS à Rezé 1, au second tour ils s’allieront avec ces extrêmes. Il faut désormais se tourner vers l’alternative la plus crédible et la plus rassemblée et modérée en votant Erwan Gouiffès et Françoise Rabbé pour ne pas faire le jeu des extrêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *