Municipales Bouguenais 2020 , les gauches prêtes à tout ?

Notre équipe Respiration Démocratique était passée à deux doigts d’emporter la majorité en 2014 avec 137 voix (64 électeurs) de retard. Cette fois-ci, après 6 ans d’une participation intense et pertinente comme opposants déterminés mais constructifs, il semblerait que nos chances de l’emporter soient prises bien plus au sérieux. Cela a pour effet de pousser les différentes gauches bouguenaisiennes d’envisager alliances et compromis pour « sauver Bouguenais », quitte pour cela à renier plusieurs années de différends très importants, exprimés dans le fanzine la  « Basse Cour » ou en conseil municipal en ce qui concerne le BAS (gauche alternative, 4 élus municipaux).

Il sera tout de même difficile de cacher le bilan très mauvais de la majorité actuelle qui n’a été inspirée que lorsqu’elle a repris à son compte quelques unes de nos idées, nouveau gymnase de la Neustrie, rénovation du centre bourg de Bouguenais (même si sur le fond et la forme nous nous y serions pris différemment).  La gestion de l’après maintien de l’aéroport a été désastreuse, donnant tout simplement l’impression au pays et aux habitants des Couets que l’aéroport ne se situe pas à Bouguenais mais à Saint Aignan de Grand Lieu !  (après difficile exercice pour la maire actuelle Martine Lejeune qui est pro-maintien!).

Autre réalité , une véritable dégradation de la qualité de vie sur la commune et l’obstination de la majorité de gauche à refuser l’installation d’un dispositif de vidéo-protection sur la voie publique  et d’un renforcement de la police municipale (3 agents pour quasi 20 000 habitants !) .

Quant à l’urbanisme … Avec une municipalité aux ordres de Nantes Métropole , acceptant de construire de façon soutenue et d’envisager 13 OAP (zones d’aménagement futures)  sur la commune alors que Coueron n’en a que 3 pour une taille et une population équivalente, le bilan est là aussi épouvantable pour une ville qui se veut « verte » !

Article Ouest France de début Aout :

Pour les habitants de Bouguenais/Couëts : Signez la pétition

A l’initiative de la MDOP , association citoyenne de Bouguenais :

Mobilisons-nous pour que les bouguenaisiens impactés par le maintien de l’aéroport obtiennent des compensations !

Malgré un vote démocratique, l’Etat a décidé de passer outre en choisissant de ne pas respecter le « oui » à la consultation démocratique concernant l’aménagement de NDDL. C’est fait, dont « acte », maintenant il s’agit de faire en sorte que les habitants de Bouguenais ne subissent pas une « double peine ».

Une partie des Couëts, quartier de Bouguenais, est très largement survolée par les avions en approche immédiate (entre 200 et 100m d’altitude), et les prévisions mettent toutes en avant une augmentation substantielle du trafic aérien ( + 14,9% du nombre de passagers seulement pour 2017 = 700 000 passagers supplémentaires).

Nous devons obtenir des assurances que des compensations au bénéfice des habitants concernés seront proposées : plus de vols nocturnes, redéfinition du PEB (Plan d’exposition aux Bruits), indemnisations plus importantes pour les travaux d’insonorisation, nouveaux équipements pour les habitants, envisager le déménagement d’écoles/ lycées ainsi que la participation des citoyens concernés aux projets de réaménagement de l’aéroport maintenu.

Signez la pétition en ligne sur change.org

« Pour le soutien aux habitants de Bouguenais/Couëts impactés par l’aéroport Nantes Atlantique » – les habitants de #BouguenaisLesCouëts doivent être considérés, entendus, informés et dédommagés !

http://chn.ge/2BdKGtV

Aéroport du Grand Ouest : à quand l’heure de vérité ?

Sandra Impériale, Conseillère Communautaire de Nantes Métropole  et Conseillère Municipale de Bouguenais, dénonce les nouvelles formules au message contradictoire de Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement à propos du projet d’aéroport du Grand Ouest à Notre Dame des Landes.

Après Daniel Cohn Bendit, qui révélait que Manuel Valls aurait indiqué pendant les négociations pour la composition de son Gouvernement, à Jean Vincent Placé, sénateur Vert, que l’aéroport  Notre Dame des Landes ne serait pas réalisé car « trop cher » et « d’un autre temps », c’est au tour de Ségolène Royal, de tenir un discours ambigu. Interrogée pour savoir si cet aéroport allait être réalisé, elle a répondu « A l’heure où je vous parle, je l’ignore ».

Compte tenu du comportement inqualifiable des occupants de la ZAD de Notre Dame des Landes, responsables la semaine dernière d’incendie sur la route entre Nantes et St-Nazaire, sans qu’aucune sanction ne les frappe, la situation actuelle est intenable.

Pour Sandra Impériale, il est urgent de prendre position. Les élus PS, et en particulier Madame le Maire de Bouguenais, ne peuvent conserver plus longtemps leur mutisme alors qu’une zone de non droit perdure à quelques kilomètres de l’ancienne ville du 1er Ministre.

Dans le même temps, les investissements dans l’actuel aéroport sont gelés et son aérogare arrive à saturation. Combien de temps allons-nous supporter cette situation, conséquence de l’alliance électorale entre le PS et les Verts ?

Aéroport du Grand Ouest : pour une attitude claire et responsable

Communiqué de presse, le 27 août 2014

Matthieu Annereau Conseiller Municipal de Saint-Herblain, Philippe Seillier Conseiller Municipal de Rezé, Sandra Impériale Conseillère Municipale de Bouguenais et François Fédini, Conseiller Municipal de Couëron, rappellent leur demande de clarté sur le dossier de Notre Dame des Landes, par respect pour les citoyens et pour les deniers publics.

Mais Daniel Cohn Bendit déclarait ce matin que le 1er Ministre aurait indiqué à Jean Vincent Placé, sénateur Vert, que l’aéroport Notre Dame des Landes ne serait pas réalisé mais que cette information ne pouvait être rendue publique « pour ne pas froisser Jean-Marc Ayrault ».

Les 4 élus communautaires UMP demandent des précisions et un démenti de la part du Gouvernement.
Par ailleurs, ils invitent la Présidente de Nantes Métropole à clarifier sa position sur ce sujet ainsi que sur son soutien au Gouvernement.

Pour Matthieu Annereau, Philippe Seillier, Sandra Impériale et François Fédini, il faut en terminer avec cette hypocrisie et dire la vérité aux citoyens et où en sont les pénalités de retard que l’on doit à Vinci.

La population du Grand Ouest et les 1700 employés de l’aéroport ne peuvent plus être l’otage de sombres accords politiques, ni subir davantage le triste spectacle de la Zone de Non Droit, située à quelques kilomètres de la ville de l’ancien 1er Ministre.

Aéroport Notre Dame des Landes , mais qu’en est-il donc ??

Vers une fin du projet de NDDL ?
Le 16 juin, au Syndicat Mixte Aéroportuaire, les tenants du projet de NDDL étaient mal à l’aise, évasifs au fil des annonces de la présentation …
On assiste à plusieurs constats qui appellent à la réflexion quant à la pérennité du projet :
– l’arrêt des appels de fond,
– la baisse, voire à l’arrêt des contributions des collectivités au second semestre 2014, alors même que la convention avec ces dernières reste toujours valable,
– et des amortissements en excédent de plus d’un million.

Sans de véritables réponses chiffrées, outre les affirmations louables de toujours vouloir la mise en œuvre de NDDL, j’ai demandé quel était le montant des pénalités de retard dues pour tout le projet.

Encore une fois, les réponses évasives pavées de bonnes intentions sans chiffres. Ces non-réponses sont irrespectueuses des contribuables qui malgré ses suspensions de financements continuent à payer un projet qui semble ne plus aller jusqu’à son terme !

Qu’il se fasse ou non, les citoyens ont le droit de savoir combien cela va leur coûter. Dans tous les cas, plus les décisions pour des raisons politiques se font attendre et plus la facture sera salée. Enfin, les employés de l’aéroport aimeraient en savoir plus sur leur avenir, car ils n’ont aucune information.

Fort de ces arguments, il est clair que nous n’avons pas tous le même niveau d’information et que les éclaircissements doivent être mis sur la table et les premiers concernés qui nous élisent, doivent être mis au courant. Aujourd’hui, on nous parle d’une nouvelle gouvernance plus à l’écoute et nous n’avons aucune information sur ce projet structurant du programme de Johanna Rolland.
On est déjà en retard et il est urgent de savoir quel est le montant des pénalités.

Avec le revirement de Mme le maire de Bouguenais Michele Gressus à quelques jours du second tour et la démission de JM Ayrault, nous sommes en droit de nous demander si l’on nous dit tout sur le dossier … Par respect pour les employés de l’aéroport nous devrions savoir où nous en sommes ! C est plus de 1700 employés qui nagent dans le vague

aéroport 1aéroport 2